Archobarzane fils de Vermina

A la mort de Vermina, le royaume des Massésyliens passa à Archobarzane, petit-fils de Syphax, et sans doute fils de Vermina.

Archobarzane ne parait pas être resté fidèle à l'alliance des Romains; en effet, en 157 avant J.-C., Marcus Caton arrivé en Afrique avec d'autres commissaires pour régler des contestations existant entre Carthage et Masinissa, relativement au territoire dit des Grandes Plaines, situé sur les bords de la Tusca (oued Berber), et dont ce dernier s'était emparé, apprit qu'Archobarzane campait avec une armée sur la frontière carthaginoise. Lorsqu'il fut rentré à Rome, il ne manqua pas de s'appuyer sur ce fait pour démontrer la nécessité d'ouvrir immédiatement les hostilités contre Carthage.

Mais Masinissa n'attendit pas le secours de Rome pour disperser l'armée de son ennemi, et il est très probable qu'à cette occasion il annexa à ses États le royaume de Massésylie. Appien dit, en effet, que Masinissa agrandit tellement l'empire de son père, qu'il commanda sur tout le pays qui s'étend de la Cyrénaïque jusqu'à la Mauritanie voisine de l'Océan.

A partir de cette époque, il n'est plus question des héritiers de Syphax, ni de son royaume, et l'on ne parle plus que de celui de Masinissa.

A la mort de ce dernier, arrivée vers 148 avant J.-C., le partage de ses États, fut fait, suivant ses volontés, par Scipion Emilien entre ses trois fils Micipsa, Gulussa et Manastabal….

Recueil des notices et mémoires de la Société archéologique, historique, et géographique du département de Constantine. Publié par s.n., 1863 vol.7

Commentaires (1)

1. mulud 18/03/2012

merci pour la petite histoire. il y a rien sure le roi Archobarzan.
tanemirt

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site