Oulhaça d'après MAC CARTHY p1

 Excursion de Tlemcen à Rechgoun

1ère Partie

...Le pays des Oulhaça, baigné au nord par la mer, s'étend à droite et à gauche de la Tafna depuis le Me-chera-ed-Dîb jusqu'à son embouchure. Ses limites sont le rivage de la mer depuis la Mersa Ourdania, qui est à 12 kilomètres à l'ouest de Rachgoun jusqu'à Djebel- Timkrent', situé à 14 kilomètres à l'est de celle île. Puis une suite de points nommés El-Madaï, Cou- diat-et-Tîn (la colline boueuse), A'ïn-el-Alem, Garou- bamta-Sidi-Bahadj, Djerf-el-Gueléah, Çmah-ed-Dîb, au confluent de la rivière et du Faïdh-el-A't'ach, Haouch- Sidi-Dahman, le confluent du Chabat-Talouiet avec la Tafna, les bords de cette rivière en remontant jusqu'à Sidi-Amarah, le pays de Ferd-el-Mâ, Sidi-Abd el-Fedel, sur l'Oued-Dîb, le lieu dit Bou-Douner, une ligne partant de ce point pour aller aboutir à Sidi-bou-Diaf, le Djebel-Cheif-ou-Mia, le Djebel Ras-Nezerani, Aïn-Tefelli, EI-Addada sur l'Oued-Bou-Djera, et ce cours d'eau jusqu'à son embouchure à Mersa-Ourdania.

La superficie totale de ce territoire est d'environ 30,000 hectares1 et la population de 2,450 individus.

Les Oulhaça se subdivisent en deux grandes fractions :

Les Beni-Rimân, sur la rive gauche de la Tafna;

Les Beni-Fouzèche, dont le territoire se trouve en très- grande partie sur la rive droite.

Mous allons les décrire l'une après l'autre. Bien qu'il soit très-facile de généraliser ce qui concerne un aussi petit territoire, j'aborde sans hésiter l'étude de ses deux parties principales, parce que je suis encore, comme je l'ai toujours été, convaincu (mes travaux précédents le prouvent) qu'on n'arrivera à la connaissance parfaite d'un pays que par l'analyse la plus profonde de tout ce qui y touche. Et cela est surtout vrai dans des contrées comme l'Algérie, auxquelles se rattachent nécessairement de grands intérêts matériels.

Carte géographique de Oulhaça avec ces deux tribus (Béni-Fouzèch et Béni-Rimàn)

Beni-Riman.

Les limites du pays des Beni-Rimàn sont au nord, entre eux et les Beni-Fouzèche, une ligne qui, ayant son origine à quelque distance au nord de Haouch-Sidi-Dah- man, court d'abord sur la rive gauche et ensuite sur la rive droite de l'Oued-ben-Djelloul, pour suivre ensuite le chemin de la mer jusqu'à Sog-et-Tnîn et à Addada, et gagner de ce dernier point Aïn-Tefelli.

Au nord-ouest pendant 2,400 mètres et ensuite à l'ouest, entre eux et les Beni-Khralled, EI-Addada, sur l'Oued-bou-Djera, Aïn-Tefelli, Djebel Ràs-Nezerani, le Djebel Cheif-Mîa.

Au sud, entre eux et les Beni-Ouarsous, Sidi-bou-Diaf et une ligne parlant de ce point pour aller à la petite plaine dite Bou-Dounes, sur le cours inférieur du Chabat- bou-Diaf ;

A l'est, entre eux et les Mguenia, Bou-Dounes, Sidi- Abd-el-Fedel, sur le cours inférieur de l'Oued-Diab, le canton de Ferd-el-Mâ, Sidi-Amarah, Marbot sur la Tafna, le cours de cette rivière en descendant jusqu'au confluent du Chabat-Talouïet, sur la rive gauche, Haouch- Sidi-Dahman.

Ces points ne sont pas contestés, mais entre eux les limites sont mal définies, surtout dans la plaine où les Sekkats sont mêlées avec celles des Beni-Rimàn. Il faut cependant en compter la partie comprise entre Sidi- Àmura et le confluent du Chabat-Talouïet. Le cours de la Tafna entre ces deux points est une limite certaine.

La superficie du territoire de la fraction est d'environ 8,000 hectares.

La partie occidentale du territoire des Beni-Rimàn, celle qui touche au pays des Beni-Khralled est très-montagneuse. Là s'élèvent le Djebel bou-Diaf, le Djebel Cheif-Mia, le Ras-Nezerani et le Djebel Tiggouïa. C'est un pays raviné et très-difficile, où les Beni-Rimân vont toujours se réfugier lorsqu'ils sont menacés.

Outre la Tafna, le pays des Beni-Rimân est arrosé et traversé par deux de ses affluents, l'Oued-ben-Djelloul, qui vient de Teggoun; l'Oued-ed-Diab, qui reçoit sur sa droite l'Oued-el-Kok; sa tête est à Si-bou-Diaf. Une partie des eaux de l'Oued-ben-Djelloul est employée pour l'irrigation, surtout dans la partie supérieure, près des villages.

Les Beni-Rimân, Kabyles fortement modifiés par leur contact avec les Arabes, habitent dans des villages ou sous la tente. Les familles riches ont ordinairement les deux habitations.

Cette fraction des Oulhaça se subdivise en :

1)- La mechta est l'ensemble des terres de culture situées en un lieu donné. La sekka est l'étendue que laboure une môme charrue et dont la superficie est évaluée en moyenne a 8 hectares; elle en a quelquefois le double.

Les douars passent l'hiver et l'été sur leur mechta. Au printemps ils s'établissent encore sur ces mechtas pour faire manger par leurs troupeaux les herbes des parties qui n'ont pas été labourées. En automne ils campent près de leurs villages qui sont sur la Tafna et près des villages.

Les matmores (silos) sont dans les villages de Bratla et de Tirbân. Les Beni-Zena, qui cultivent à El-Ansar, ont leurs silos sur ce point.

Les terres de culture se trouvent près des villages et dans les mechtas indiquées plus haut. Leur superficie totale est d'environ 3,000 hectares.

Les bords de la Tafna, au-dessous de Sidi-Amarah, offrent plusieurs centaines d'hectares de très-belles prairies.

Les Arabes font paître leurs troupeaux :

1° Sur la partie des mechtas non labourées. 1,500 h. 2° Sur les terres vagues susceptibles de culture 2,000

Total des terres de pâture . . . 3,500

Les terres vagues susceptibles de culture après avoir été défrichées et nettoyées des palmiers nains et jujubiers sauvages sur le Chabat-Talouïet, le Chabat-el- Zemma et le Chabat-Melah. Leur superficie est d'environ 2,000 hectares.

Les terres vagues non susceptibles de culture occupent principalement la partie la plus élevée du territoire des Beni-Rimàn; elles se trouvent vers Sidi-bou-Diaf, Djebel Cheif-Mia, Ras-Nezerani et Teggoun. Leur superficie peut être évaluée à 3,000 hectares.

11 y a sur l'Oued-el-Kok un bois taillé d'environ 500 hectares. On y trouve des lentisques et quelques oliviers sauvages.

Les eaux du Chabat-el-Melah, lorsqu'elles coulent, sont un peu salées. On peut en conclure qu'il y a à proximité de ce bassin quelques couches de sel gemme. La pierre à chaux et la pierre à bâtir sont abondantes.

Nous n'avons établi aucune route dans le pays des Béni Rimân; il n'y existe que des chemins arabes.

De Sidi-Amarah, partent deux chemins qui vont aboutir l'un à Sidi-lkhlef, dans le haut du pays des Beni- Khralled, et l'autre au village des Beni-Rimân et à Addada, dans la partie basse du même pays.

Ce sont là les deux communications principales du pays. Entre Sidi-lkhlef et Addada s'étend une chaîne continue dont les principaux sommets sont Taggount, Ras-Nezerani, Djebel Cheïf-Mia, et que traverse seulement quelques sentiers.

Le marché’ des Oulhaça se tient chez les Beni-Rimân à Sog-et-Tnîn (marché du lundi), point en même temps limitrophe des Béni -Fouzèche, des Beni-Khralled et des Beni-Rimân, les seuls par lesquels il soit d'ailleurs fréquenté.

Il y a une zaouïa chez les Beni-Rimân, à Sidi-lkhlef, sur la limite des Beni-Khralled.

                                                               à suivre.....................

Note :

Sog-et-Tnin : Souk El-Tenine

Beni-Khralled : Beni-Khalled (Honaine)

Ouled Aicha : douar Sidi Hsaine

Derbel : Ouled Derbel

Beni-Ansi : Douar Anzi près de Souk el-Tenine

Beni-Zina : Béni Zahna entre Siga et Zouanif

Douar el Ansar : Zouanif Thata (El-Kssabi)

 

 

 

Commentaires (5)

1. BELHADJ TAHAR 22/02/2011

BJR JE SS UNE hOULASSIA




2. AMMAR OULHACI /ANNABA 21/03/2012

Un grand merci de tous les oulhaci d'annaba mais je tjours a la recherche de mon arbre geniacologique merci.

3. bdjillal (site web) 01/05/2012

on apprend des choses sur notre passé merci

4. benallal 28/06/2012

serait il possible que l'auteur puisse y ajouter les noms des grandes familles qui appartiennent aux tribus des béni-Fouzèche et celles des Béni-Riman cela aiderait énormément les descendants de ces contrées à remonter leur généalogie -merci-

5. benhadda B 28/02/2013

je n'es aucun commentaire a faire ^,par contre je cherche connaitre l'éditeur de ce site , le prie de bien vouloir faire suivre ce qu'il a encore a ajouter .Meilleurs salutations .BB

Ajouter un commentaire